Qu’est-ce que l’assurance revenu garanti ?

Connue également sMaladie, assurance revenu garantious le nom d’assurance invalidité, l’assurance revenu garanti concerne en réalité toutes les professions : fonctionnaires, salariés ou indépendants.

Mais c’est pour ces derniers qu’elle prend tout sens car si la sécurité sociale couvre les maladies professionnelles et les accidents, le montant maximal des indemnités est plafonné. De fait les courtiers proposent aux travailleurs indépendants des assurances complémentaires sous forme de rente ou de capital venant se substituer à un revenu qui serait forcément impacté par une incapacité de travail éventuelle.

Le mode de fonctionnement

La rente versée dans le cadre cette assurance perte de revenus va se présenter selon 2 modalités à choisir au moment de la souscription :

Une rente constante : Les primes et la rentes restent fixes durant toute la période.

Une rente indexée : Les primes et les rentes sont indexées en fonction d’un pourcentage déterminé chaque année ou alors fonction de l’index santé. Par exemple le versement de 50 % de rente à un personne ayant une incapacité de travail à 50 %. À partir de 66 % d’incapacité les assurances vont généralement garantir 100 % de la rente.

Le coût d’un telle assurance : les critères déterminants

Il est difficile d’estimer un coût exact tant chaque cas est différent et peut varier légèrement selon l’assurance.
Sachez tout de même qu’il existe des critères principaux sur lesquels les compagnies vont se baser :

L’âge au moment de la souscription.
Le risque professionnel.
Le montant de la rente : la limite maximale étant fixée à 80 % du revenu.
L’âge auquel la garantie prend fin : 65 ans si l’assurance a été souscrite en nom propre ou alors entre 60 et 65 ans au choix, si le preneur d’assurance est une société.
La période de carence : La durée (allant de 1 mois à un an) pendant laquelle c’est l’assuré qui va compenser lui-même sa perte de revenus.

Les limites et mises en garde

Si elle présente de nombreux avantages, il faut être attentif au champ d’application de cette assurance perte de revenus.
En effet, la plupart des assurances ne couvrent pas les incapacités de travail inférieure à 25 %.
Certaines maladies pourtant invalidantes ne rentrent pas le domaine couvert par l’assurance perte de revenus : chirurgie plastique, alcoolisme, maladie préexistante et chronique.
De même une incapacité de travail physiologique n’entraînant pas d’incapacité économique ne sera pas couverte.